Windows 8 boudé: Chers éditeurs de logiciel, pour vendre, investissez dans l’Ergonomie

Les derniers chiffres de Net Application relayés par le sympathique Clubic laissent pantois: le taux d’adoption de Windows 8 est quasi stable, en un mois, soit 9,3% du parc mondial.
Pire Windows 7 pourtant « obsolète » pour Microsoft progresse un peu à 46,64% du parc mondial. Encore pire Windows XP, pour le coup totalement archaïque et truffé de failles de sécurité, maintient un bon 31%. Rageant quand on a mis 1,5 milliard de dollars sur la table, rien qu’en marketing !

Windows 8

Pourquoi ne pas passer de Windows 7 à 8
Outre le prix d’une licence, il faut avouer que Windows 8 n’apporte rien à l’utilisateur lambda. Le tactile? A quoi bon si votre écran n’est pas adapté. L’utilisateur a-t-il besoin de se servir de son PC en mode tablette? Certainement pas. Et cela limite de facto le nombre de machines à installer.
Mais le véritable problème, la honte même, c’est sans nul doute possible, cette interface hybride. Quelle mouche a donc piqué les dirigeants et têtes pensantes du géant de Seattle pour créer cet OS, mi carpe mi lapin. Un monstre anti-ergonomique dénoncé avec véhémence par le mentor Jakob Nielsen dans son article du 19 novembre 2012 : « une ergonomie faible sur tablette et épouvantable sur PC ».
Comment ne pas maintenir? Mille fois oui. Une ergonomie tellement pathétique – « vous avez essayé d’éteindre du premier coup votre machine? » – que Microsoft aurait dû payer les gens pour l’installer plutôt que de demander de l’argent.
Bien sûr, vous en trouverez toujours pour dire le contraire.

Jakob Nielsen

Preuve que Jakob Nielsen ne s’y était pas trompé – difficile sur ce sujet, vu l’énormité de la catastrophe industrielle – une nouvelle version Windows 8.1 a dû être proposée en téléchargement afin de corriger les défauts de jeunesse de l’OS soi-disant révolutionnaire.
Mille mercis! Enfin les êtres humains utilisant l’outil s’avèrent écoutés. Manque de chance, ce « patch » pèse 3,8Go – magnifique, le temps d’attente surtout en wifi – sans compter les anomalies à prévoir à la mise à jour (quid des programmes installés?).
Pour les plus téméraires d’entre vous, on vous a même trouvés ici le tutoriel officiel pour passer de Windows XP… à Windows 8.1. Si, si c’est possible! 😉 Si le doliprane ne suffit pas, passez directement à la Vicodin.

Et Windows XP, la deudeuche de Microsoft: 31% du parc
A l’instar de la 2cv, cette version de Windows fait ce qu’on lui demande. Evidemment si vous avez Windows XP, c’est que vous n’avez pas le dernier PC avec port USB 3, alim de 1000W, et 8 Go de RAM. Et alors? Est-ce utile à tous? Non. Si tout le monde n’a pas les mêmes besoins, tout le monde n’a pas le même PC et donc le même Windows. Quoi de plus normal? Dommage qu’il faille vendre à tout prix et pousser à consommer. Trop dur à comprendre pour certains.
Plutôt que développer un OS, capable d’être utilisable sur d’antiques bécanes ou de s’adapter aux dernières évolutions, le matraquage médiatique a tenté d’imposer au niveau mondial un seul OS pour tous les utilisateurs, tous les PC et toutes les tablettes.
Chez Microsoft, on ne sait plus faire de bons OS, comme dans le BTP, le savoir-faire s’est évaporé. Mais on sait manifestement se foutre de la gueule du monde. Heureusement qu’il n’y a pour ainsi dire pas de concurrence. Car pour avoir un Mac OS, il faut acheter un très onéreux Mac. Qui peut se le permettre? Sinon, il y a Linux, qui même s’il a fait pas mal de progrès question ergonomie, conserve son côté « mal aimé » du grand public. Forcément, cela élague les formules alternatives. Tant pis pour le consommateur/utilisateur, qui doit subir l’incompétence crasse des décideurs de Microsoft. Finalement la seule concurrence de Microsoft, c’est Microsoft… avec ses vieilles versions (oubliez Windows ME)

Windows XP


Pourquoi ne pas changer de méthode?
Car comment comprendre que chaque nouvel OS – on l’a vu avec Vista puis Windows 8 – puisse être développé en une année? Pas étonnant qu’il y ait autant de bugs au point d’amputer l’innovation promise de multiples technologies. Alors l’ergonomie…
Puisque l’OS est forcément bien codé – Microsoft édite Visual Studio et donne des leçons de codage aux développeurs du monde entier – on devrait pouvoir développer des plug-ins et enrichir à loisir l’OS dont le noyau ne doit pas être si mauvais – un peu d’optimiste que diable! Mais non chez Billou (aujourd’hui à la retraite), on préfère tout remettre à plat – certainement une idée du marketing à la Ballmer (bientôt viré, c’est pas trop tôt) – et faire feu de tout bois, tout en cramant au passage les bases de l’ergonomie ayant fait pourtant le succès de Microsoft. Un comble!
Ainsi, à l’instar d’une VW Golf qui reste la même mais en différent, pourquoi ne pourrait-on pas améliorer l’existant Windows (Windows 7 semble être une bonne base) en rajoutant des fonctionnalités intéressantes? Histoire que l’utilisateur lambda, de l’informaticien à la secrétaire de direction en passant par le petit junior de 6 ans ou votre belle mère, tout le monde s’y retrouve. Car s’il n’y avait eu qu’un problème de bouton démarrer, nul doute que Windows 8 aurait déjà explosé les records de vente et d’adoption.

On recherche quelqu’un pour défendre l’intérêt des utilisateurs
Manifestement la firme de Redmond n’a pas passé le cap du développement Agile et a fait l’impasse sur le Product Owner (vous savez celui ou celle qui défend les besoins utilisateur). A moins que celui-ci ne soit décédé après une crise cardiaque en voyant la première release stable de l’application. Et quid des ergonomes? A l’instar de Susan Kare, sortant fraichement de NeXT et employée par Billou pour réaliser les différentes icônes de Windows 3.0, n’y avait-il pas un ou une ergonome à débaucher pour enrichir l’équipe projet? Comme pour Vista, les tests ont été réalisés les yeux fermés, tout le monde faisant confiance à tout le monde? Le comité de pilotage a fait confiance au chef de projet, le chef de projet a adoubé le chef d’équipe qui a recruté des amis? Ah quelle gabegie, de temps et d’argent!

Pour clore ce coup de gueule, tous les articles ne sont pas aussi véhéments rassurez-vous, terminons par une note d’humour. Voici les meilleurs avantages de Windows 8.1 face à Windows 7, preuve qu’il y a des têtes bien dures:
« Un magnifique nouvel écran d’accueil que vous pouvez personnaliser avec vos applications, contacts et sites préférés » (un fond personnalisable, non vous ne rêvez pas!)
« Des applications intégrées aussi exceptionnelles que Courrier, Calendrier, Messages et Photos, et bien d’autres disponibles dans le Windows Store » (puisqu’on vous dit qu’il est exceptionnel le Calendrier!)
« Stockage dans Cloud intégré à SkyDrive pour un accès à tout moment où que vous soyez à vos photos, fichiers et paramètres » (stocker ses photos sur internet, wahouuuu!)

Une seule chose est sûre: plutôt que de jeter l’argent par les fenêtres, chers éditeurs de logiciel, pensez à vos utilisatrices et utilisateurs, investissez dans l’Ergonomie! (pub)

A méditer: Disappointing Usability for Both Novice and Power Users

Windows 8, Visual Studio 11: Rendez-Nous Notre Ergonomie!

Quel gâchis! Combien de millions de dollars dépensés dans des études, des « brainstormings », des réunions à gogo pour en arriver encore (en 2012) à des interfaces mal pensées?
On aurait pu croire que ces maux étaient l’apanage de petites structures, de prestataires ou d’internes plus proches de l’amateurisme que du professionnel digne de ce nom. Cruelle erreur…

Chez Microsoft aussi, et depuis belle lurette (le fameux bouton « démarrer » pour éteindre votre pc), l’erreur ergonomique majeure fait encore parler d’elle. Cette erreur qui fait jaser, pardon, buzzer sur la toile, dans les forums spécialisés. Et de lire les commentaires reprochant au journaliste de ZdNet de pinailler, de chipoter avec ces clics en plus pour arrêter son ordinateur. Excusez mais si la fonctionnalité n’est pas intuitive alors le chef de produit, éventuellement le Product Owner, chez Microsoft, a magnifiquement merdé. Passez-moi l’expression!

« C’est différent mais pas irréalisable » ergotent les commentateurs. Encore heureux qu’on puisse éteindre son propre ordinateur! Inutile de chercher midi à 14 heures, le bug d’ergonomie devra être corrigé pour la prochaine version. Point barre.

visual studio 11

Erreur ponctuelle? Que nenni! Voilà que dans VS 2011, les icônes de l’interface s’avèrent être… en noir et blanc. Oubliez la couleur. Terminé le relief. Place au « sobre »… pure hérésie!

Pour Windows 8, en plus de l’interface Metro (digne des dancefloors éclairés style Saturday Night Fever), fort heureusement le mode bureau est de nouveau accessible. Preuve que les tuiles resteront l’apanage des tablettes et autres supports écrans (petits ou grands) tactiles et que les « pros » de l’ingénierie logicielle ont bien vu le besoin différente, et donc la solution de navigation différente.

windows 8

Question bête: vous avez tué vos ergonomes chez « Crosoft »? On en reparle pour la prochaine version de VS…

Sources: ZdNet , Pc Inpact