Téléviseurs LG, Applications et Services Google, Microsoft Xbox One : Le Besoin de Confiance

En 1973, les 3 fondateurs d’une célèbre franchise de magasins d’électroménagers créé le « contrat de confiance ». La confiance entre le vendeur et son client: une règle d’Or dans le commerce.
Comment passer à l’acte – acheter – souvent pour des sommes importantes sans avoir cette confiance dans le vendeur comme dans le produit acheté?
Il en va de même dans le vaste monde des interfaces. L’actualité nous le démontre non pas une fois mais 2 fois de plus cette semaine.

Ainsi un blogueur et développeur anglais a détecté en analysant le système d’affichage de publicité que sa télévision LG l’espionnait. Elle espionnait non seulement les programmes et chaines regardés mais aussi les fichiers mis sur la clé usb associée. Mieux, selon un autre blogueur, elle pouvait savoir le temps passé à regarder chaque émission!
Un vrai Big Brother à la maison. LG n’a d’abord pas répondu de manière sérieuse et a préfèré se cacher derrière la validation des Termes et Conditions d’utilisation (l’équivalent du CLUF) voire d’un bug de la smart TV. Mais devant la bronca générée, le géant coréen de l’électronique LG a dû faire machine arrière et proposer un système de désactivation.


La Smart TV LG, une TV un peu trop smart !

Et de se demander: [mode parano On] Peut-on avoir confiance dans le système de désactivation de surveillance intégré? Puisqu’à partir du moment où votre TV est connectée au web, tout est possible. LG a déjà menti. L’interface aussi. Cette interface peut re-mentir! [mode parano Off]
Concernant LG: à quel montant vont se générer les pertes en terme d’image comme en terme de vente de TV?

Même tonneau, avec Chrome et les services de Google maintes et maintes fois épinglés par la CNIL pour les informations récupérées et stockées des mois sinon des années, à l’insu ou non de l’utilisateur.
Au point que son principal concurrent, Microsoft, s’amuse à égratigner une nouvelle fois l’image de marque de Google, avec sa campagne Scroogled. On peut ainsi acheter chez la firme de Seattle les tee-shirt et bugs estampillés: « restez calme, pendant que nous volons vos données », surmonté d’un logo Google Chrome. On tape là où ça fait mal: la confiance de l’utilisateur…

Google Scroogled

L’hôpital qui se fout de la charité d’ailleurs car, question « vie privée » Microsoft possède aussi un lourd contentieux avec la CNIL.
D’autant plus que la nouvelle console de Microsoft Xbox One, et particulièrement sa Kinect, a soulevé aussi de nombreux problèmes de confidentialité: une kinect qui reste en veille, se réveille par commande vocale et enregistre tout ce qui survient devant la console.

Xbox One Kinect

Le Design émotionnel a pour but, entre autres, de développer la confiance de l’utilisateur, afin qu’il utilise l’interface, qu’il en devienne même fidèle, qu’il passe à l’acte (acheter évidemment)…
Ce n’est pas pour que les équipes techniques plus « hardware » se chargent de collecter des informations sur l’utilisateur, des informations privées que personne n’aimerait voire stockées ni accessibles par un tiers.
Irrémédiablement, une perte de confiance se répercute par un désaveu et un abandon progressif. C’est vrai en commerce (mes deux anciennes banques s’en rappellent encore) mais c’est vrai aussi en interface (mon Chrome aussi s’en rappelle et ma Webcam a son volet occultant).

Alors à quand un peu de Conscience dans notre Science (des loisirs) du quotidien?

Interface Tactile: S’affranchir des Ecrans, l’Objectif Ultime

Difficile de faire mieux que le Leap lorsqu’il s’agit d’être devant son ordinateur personnel. En revanche pour les autres situations du quotidien, conférence, réunion, déplacement en ville, une autre voie est tracée pour faire du tactile sans écran tactile.
La recette est simple: munissez-vous d’un projecteur, pico ou non, d’une kinect (ou équivalent), d’une unité de traitement capable de faire les calculs complexes de positionnement et synchronisation. Et le tour est joué! Enfin sur le papier…

Ainsi pour animer vos réunions powerpoint en entreprise ou dynamiser les conférences de nos chèr(e)s enseignant(e)s, une start up allemande dénommée Ubi interactive a développé un tel système pour « transformer n’importe quelle surface en un écran tactile 3D ».
Oubliez les écrans spéciaux, avec des caméras à chaque coin et un stylo aussi ergonomique qu’un pieu!

Côté mobilité, la R&D de Microsoft s’attèle à développer le même principe mais en version portable avec les fameux pico-projecteurs que nous voyons fleurir un peu partout des caméscopes aux téléphones portables.
Imaginez vous, en pleine ville, entrain d’interroger votre windows phone (forcément) et qu’il vous affiche le plan du métro sur votre propre main!


Mieux que le projet OmniTouch précédemment cité, le concept PocketTouch qui consiste à utiliser à travers sa poche de veste ou de pantalon son mobile. Discrétion assurée.

Mur, tissu, papier, peau… demain tout sera bon pour afficher nos informations et s’affranchir des écrans comme des traces de doigts!
Vivement demain 😉

Source Clubic ici et