Microsoft Surface Duo & Veste Connectée Levi’s / Google: Quand le Smartphone devient invisible!

Invisible, Transparent, Naturel… voilà le futur du smartphone. Sa puissance de calcul doit nous aider au quotidien, mais il doit savoir se faire oublier.
Car ce qu’on reproche le plus à notre compagnon le plus fidèle – après le chien évidemment – c’est qu’il faille encore le prendre en main.
Au quotidien, c’est déjà assez pénible et source de tracas:
– en réunion: Qui n’a pas hésité à prendre son mobile, devant ses collègues ou un client? Heureusement l’excuse du « c’est pour le boulot… » marche toujours.
– sport: tellement pratique de courir avec un brassard sur le bras
– transport: Obligé de lâcher la barre de maintien dans un bus ou métro pour sortir ou manipuler son mobile. A vos risques et périls…
Et que dire de son écran toujours trop petit même avec les récentes hautes résolutions.

Rassurez-vous les ergonomes et ingénieurs travaillent sur ces évolutions. Preuve en est:


Faire rêver et voir si le marché est bien là. Car une date fin 2020, et pas de prix… Microsoft innove en marchant sur des oeufs!


Des gestes qui devront devenir des standards quelle que soit la marque de vêtement. Gageons que Google fédère les esprits tordus grâce à sa place sur le marché mobile.

Bons Petits Liens d’Ergo et d’ailleurs…

C’est vendredi alors voici un petit florilège d’articles (Ergo, gestion de projet, informatique, innovation…) à ne pas piquer des hannetons. Histoire de vous détendre les neurones.

Une bonne ergonomie est capitale. Même quand on s’appelle Twitter. Sûr que maintenant, même le directeur financier, un ancien de Goldman Sachs, aura compris!
L’embarrassant tweet du directeur financier de Twitter

Beau résumé en camembert des principaux métiers du Digital. Humour obligatoire car sinon, vous allez forcément à un moment vous sentir visé(e)!
Les Métiers Déchiffrés par Merci Alfred

Oui nous sommes bien au 21ème siècle. Et certaines entreprises ne le savent pas encore…
Numérique : le retard des entreprises françaises

Les neurosciences appliquées à notre vie de tous les jours…
Using Neuroscience to Inform Your UX Strategy and Design

Un peu de poésie avec l’oiseau bionique made in chez nous.
Bionic Bird, l’oiseau-robot français est prêt à s’envoler

Un peu de gestion de projet. C’est bon aussi. Rappelez-vous le sujet « Adaptation » de Prince 2. Et oui une méthode, ça ne s’applique pas « bêtement ».
Personnaliser la méthode PRINCE2 selon l’environnement du projet

Si cela peut vous servir…car ça peut arriver à tout le monde!
Un projet torpillé de l’intérieur

Et si vous l’aviez raté: Pas de souris, pas de clavier. Des ergonomes mais pas de marketeux manifestement. Parce que le nom est tellement… ridicule?
HP innove avec le Sprout, un PC équipé d’un scanner 3D et d’un projecteur

En vous souhaitant un bon week-end…

Dans chaque équipe projet

Dans chaque équipe projet

Tizen : Un peu de Cohérence Graphique !

Pour redémarrer doucement ce blog, voici une vidéo de démonstration de Tizen lors du dernier MWC. On y aperçoit les enchainements d’écran de l’OS mobile et des objets connectés de Samsung-Intel… pour contourner l’OS de Google.
Et à notre grande surprise, on retrouve un copier-coller des éléments graphiques de iOS (pour les icones rondes), de Android (pour l’énorme icone de téléphone ou les icones vertes de GPS, Vibreur dans la barre d’action), de Windows Phone (pour le système de tuile et de fonds noirs). Les plus perspicaces auront même remarqué des emprunts à Facebook, même typo, même couleur bleu de fond.

Impossible de ne pas être choqué par cette erreur d’ergonomie flagrante: ce manque totale de cohérence graphique. A croire que les ingénieurs assument pleinement le copier-coller des fonctionnalités piochées ici et là dans les différents OS.

Alors certes tout le monde copie tout le monde, seules les bonnes idées restent, mais quand même!
Le système étant un petit bébé en gestation, on espère simplement qu’un vrai design uniforme sera proposé pour tous les écrans et fonctionnalités de l’OS dans les prochaines versions plus matures.

Plus d’infos sur les nouveautés de l’UX de Tizen ici.

Oh les jolies tuiles WindowsPhoniennes
Windows Phone Spirit for Tizen?

Merci l’Iphone (en plus moche)
Iphone Spirit for Tizen?

Et un peu de Facebook?
Facebook Spirit for Tizen?

Source Vidéo: 01net

Mother de Sen.se : Encore un échec industriel?

Des doutes. Nous avons plus que des doutes concernant ce nouveau sympathique gadget. Car l’objectif d’une société, le seul objectif, c’est d’être rentable. Or d’après le site officiel du fabricant, il y a fort à parier que toutes les leçons de l’échec du Nabaztag (du même créateur) n’ont pas été retenues et que la différence réelle s’avère dans le côté interface s’appuyant sur le boum de tablettes. Décryptage.

Mother

C’est quoi Mother?
Evidemment quand une nouveauté arrive, le réflexe c’est d’aller sur internet et notamment sur le site officiel du fabricant. Etape obligée afin d’avoir des informations fiables et officielles.
En analysant ce site web, agréablement réalisé et très efficace, on comprend les rapidement les intérêts de Mother via les questions affichées, véritables résumés des scénarios d’usage:
– quand serez vous à court de café?
– quelqu’un s’introduit il chez vous?
– quelqu’un touche t-il à vos petits secrets?
– buvez vous suffisamment d’eau?
– qui est à la maison en ce moment?
– avez vous pris des médicaments?
La vidéo complète le diaporama et affiche pour chaque activité l’horaire:
– Marine se lève
– expresso long
– jogging effectué
– prise de volotrb (médicament)
– retour à la maison de thomas
– brossage des dents
– température de la pièce
Avec les différents personas imaginés et illustrés ici, l’équipe marketing nous montre donc tout le potentiel (de base) de cette nouveauté attendue mars 2014 (et oui, c’est mort pour ce Noël!). Il faut bien l’avouer, on se croirait dans un film de science fiction, avec ces affichages sur mobile et tablette, de toutes ces informations pratiques qui facilitent notre vie quotidienne.

Analyse
Nous sommes donc en présence d’un périphérique de surveillance, d’un « objet connecté », à brancher à votre box internet. Il peut surveiller manifestement tout et n’importe quoi, des médicaments de la grand mère, à la présence du petit dernier en passant par la température des chambres, via de petits périphériques (« cookie ») à placer sur les objets à surveiller.
La sécurité des personnes (intégrité physique, santé…) semble malgré tout ressortir en tant qu’activité première. Le nom de l’appareil n’est d’ailleurs par vraiment étonnant, puisque justement, que fait une mère sinon veiller à ses petites progénitures et sa famille. Pour l’anecdote, sauf hasard, les concepteurs ont certainement voulu rendre hommage au « mother », l’ordinateur de bord du vaisseau de Sigourney Weaver dans Alien. Là encore, Mother, gérait tout et contrôlait d’un oeil son petit monde.

Points Faibles
Flicage
Justement, le premier point noir s’avère aisément perceptible, déjà dans les vidéos: ce côté « flicage ».
Au début s’il s’avère sympathique de savoir à quelle heure Marie s’est levée, si Mémé a pris ses pilules et si Thomas est bien rentré à la bonne heure, votre famille va ressentir cette surveillance. Le fabricant mise sur le côté ludique et nous montre des concours de brossage des dents avec le petit dernier. Bien sûr, et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu, c’est connu…
La première semaine, la deuxième semaine et au bout de 6 mois? Et quand le gamin va grandir?
La vidéo montre une vie quotidienne dans une famille modèle où tout va bien, où les enfants très jeunes adorent leurs parents et réciproquement. La cible est donc: famille de jeunes enfants?
Car imaginez la même scène avec des adolescents ou même des enfants turbulents, qui peut croire que le « cookie » – le capteur – restera sur cette brosse à dent? Que le gamin qui sèche les cours, traine avec ses potes veut que ses parents sache vraiment à quelle heure il est rentré?
Et la gentille Mémé, certainement pas stupide, aura vite fait de détacher le capteur de la boite de médoc. Ou pire de jeter la boite avec le capteur (mode tête en l’air) ou plus rusée (mode Tatie Danielle), lever la boite pour faire croire au capteur qu’elle a bien pris ses médocs.

De la vie idyllique en famille… à la vraie vie?
A l’instar de la maison d’Edith Farnsworth, il semblerait (encore une fois) que les usages imaginés par les concepteurs ne soient pas les mêmes que les usages possibles des futurs utilisateurs. Il y a un gouffre entre la vidéo montrée et la vraie vie.
La cible visée sera quoi? Le geek qui va se faire un plaisir de coder de nouvelles fonctionnalités et d’imaginer un univers de surveillance de tout et n’importe quoi. Du moment qu’il ne rentre pas dans la vie privée de ses congénères, ça va…
La famille, le couple avec ses jeunes bambins, les chérissant et voulant avoir un appareil de surveillance à la fois efficace et ludique. L’objet risque de finir dans un placard au bout de 6 mois. On fait le pari?

Déshumanisant
Évidemment savoir qu’on frôle la pénurie de café, que le gamin est bien rentré, que la petite s’est bien levée pour aller à l’école, c’est utile. Mais n’y a t il pas un côté déshumanisant? N’était-ce pas mieux que votre conjoint vous le dise (« chéri, attention on a plus de café! »), d’entendre son fils vous appeler au bureau ou de vous envoyer un sms « je suis bien rentré », d’entendre la gamine vous le dire d’elle-même (« bon je vais à l’école, bisous, je file »). Rien ne le prouve mais entre membre de la même famille, on doit se faire confiance et si cette confiance est bafouée c’est qu’il y a un problème… à résoudre.
On voit d’emblée le côté Rabelaisien, de la Science sans Conscience. Sûr qu’il n’y a aucun danger intrinsèque dans un tel objet mais on peut prédire déjà certains conflits avec ce gadget, notamment avec des adolescents, le fameux âge ingrat en mode rebelle. La « mother » va vite devenir étouffante pour eux et sera même l’objet à abattre… à l’instar du film Alien, où l’ordinateur se bloque et ne veut pas annuler l’auto-destruction.

Autrement
D’autres fabricants proposent déjà des objets de contrôle de votre appartement et ce n’est pas nouveau: la fameuse domotique. Pour ce qui est de la température, ouverture de porte, la « Mother » a de la concurrence en face d’elle.
A quoi bon en rajouter une couche? Legrand, puisqu’il faut bien un exemple concret, propose déjà une interface tactile pour piloter votre chauffage, vos lumières, vos prises de courant, votre système d’alarme et même… votre musique d’ambiance! Il faudra donc se distinguer sur le prix.

Legrand Domotique

Feignant
Si on veut aller au bout de la critique, on peut aussi se faire un tantinet rabat-joie:
– quand serez-vous à court de café? Tu n’as qu’à regarder le paquet !
– quelqu’un s’introduit il chez vous? On te l’aurait dit et tu le verras bien assez tôt!
– quelqu’un touche t-il à vos petits secrets? Fallait mieux les ranger, Mother te les défendra jamais.
– buvez vous suffisamment d’eau? Si c’était que de l’eau… De toute manière boire de l’eau n’a jamais fait maigrir!
– qui est à la maison en ce moment? Qu’est ce que ça peut te faire?
– avez vous pris des médicaments? Je sais encore ce que je fais! tout le monde n’a pas Alzheimer.
A quoi bon une Mother de remplacement?

Prix
Selon laTribune.fr, comptez 199 euros pour la Mother et ses 4 cookies mais 88 euros par lot de 4 cookies additionnels. Il va falloir sélectionner ces envies d’espionnage et statistique! Un tantinet cher donc, mais on imagine qui le prix sera dégressif si le succès est au rendez-vous.

Points forts
Simplicité
Question connectivité: deux câbles à brancher, un sur la box internet, un pour l’alimentation. Comment faire plus simple?

Interface
Les vidéos et images du sites web montrent des interfaces modernes et ergonomiques, en flat design, pour afficher les informations voulues. Mieux elles sont conviviales et jouent sur les émotions avec des personnages sympathiques.

Mother Interface


Mother Interface

Modularité des Usages
Via les interfaces, on s’aperçoit qu’il y a d’autres usages que ceux expliqués dans la vidéo. Ici pas de problème de déshumanisation ou de flicage, puisque les informations sont liés à l’arrosage des plantes, l’ouverture du frigo.
C’est d’ailleurs certainement là où Mother marchera le plus. Non dans le lien Humain à Humain mais bien le lien Homme-Machine, Utilisateur-Objet: température des chambres, porte du frigo…
Qui n’a pas eu peur de n’avoir pas fermer une porte? d’avoir laisser le chauffage?

Design
Sûr que par rapport à une interface tactile, la bouille mignonne de la Mother saura en convaincre plus d’un. Peu d’objets ont un sourire et une bouche et un petit corps rondouillard, tout en courbes.

Alors oui, on souhaite longue vie à cette nouvelle création car il faut rester positif. D’autant que des industriels ont déjà misé sur l’espionne dodue et ses gâteaux connectés, histoire d’intégrer des capteurs dans les produits comme les cafetières entre autres. Mais on prédit que l’avenir sera parsemé d’embuches pour ce nouveau compagnon, fer de lance français des objets connectés. D’autant que son ancêtre Nabaztag, à la technologie de maintenance par serveur trop chère, n’a pas fait long feu.

La plus grande chance de succès de Mother réside sans nul doute dans l’appropriation par les utilisateurs du code qui pourront aller au-delà des 7 algorithmes de base implémentés. Ils pourront alors imaginer de futurs usages bien plus intéressants et moins « stressants » que certains illustrés par le fabricant.
Dans l’article 01net présentant la « bête », on peut y lire « Les créateurs du concept se sont dit prêts à rendre disponible leur code source ». Un conseil: faites le maintenant. Vous ne serez pas déçus!

Source images Mother: Sen.se

Futurama: Compilation des Vidéos de l’Innovation High-Tech

Au menu de cette modeste compilation:
– par l’université de Singapour, du goût dans les IHM! oh juste du sucré, salé, de l’amère, et umami (savoureux) la base quoi…mais c’est déjà un bon début, avec quelques petites stimulations électriques et thermiques. Et oui! (plus d’infos)
– créé par le MIT, un robot qui s’assemble tout seul comme un grand, avec ses petits cubes modulaires. (et d’autres robots prêts à conquérir le monde ici)
– présenté par Samsung, des smartphones à écran flexible – enfin, ils débarquent! – mais aussi avec un écran sur la tranche, pour ne plus l’ouvrir systématiquement. Pratique et discret.
Voilà les quelques pépites du web.

Quid de la fidélité du goût?

l’ancêtre du Terminator?

Encore une innovation du géant coréen

HapSeat : le siège low-cost à retour de forces

Prenez un siège, n’importe quel siège. Rajoutez des supports à retour de force, transmettant des vibrations, un à chaque main et un en guise d’appui-tête. Asseyez-vous sur votre siège. Le film démarre. Mais vous ne regardez pas le film, vous êtes dedans, à la place du héros.

C’est l’expérience du HapSeat présenté lors du dernier Siggraph, en juillet dernier, par l’équipe R&I de Technicolor en partenariat avec l’Inria. Les 3 points de contacts, mains et tête, permettent en effet de restituer les 6 degrés de liberté nécessaires (translation et rotation autour des 3 axes x,y,z) à des sensations optimales.

Autre vidéo à voir: HapSeat: Producing Motion Sensation with…

L’avantage du HapSeat (hap pour haptic), c’est évidemment son coût puisque à la base, un siège standard fait l’affaire. Question applications, on pourrait imaginer chez soi, une nouvelle manière de suivre les retransmissions de sports mécaniques, style F1. Le Hap Seat pourrait également s’ajouter aux interfaces telles que joystick ou gamepad pour les geeks, férus de jeux vidéos. Mais il prendrait une toute autre dimension, dans des salles de cinéma pour des parcs d’attractions (style Futuroscope) où, avec des films dédiés et en 3D, il engendrerait de belles sensations!

Sources: Technicolor, Siggraph, Inria

La Réalité Augmentée: Le Nec Plus Ultra des IHM ?

Déjà HasBeen les lunettes à réalité augmentée de Google! Des étudiants israéliens de l’Académie d’arts et de design Bezalel ont eu l’idée (ou le vice) de pousser la performance plus loin en intégrant le système d’informations directement dans des lentilles de contact! On entre dès lors de plein pied dans la science-fiction… de demain.
On y voit tous les avantages ludiques ou pratiques du simple divertissement à l’utilité bien réelle (cuisine, navigation…) Les possibilités s’annoncent clairement infinies.

Manifestement à la rédaction de Sciences & Avenir, qui signale ce beau travail estudiantin, la peur a pris le relais du rêve, cette peur de ne plus faire la différence entre réalité et virtuel, la peur de finir coincer dans sa bulle, déconnecté de la vraie vie.
Mais en regardant derrière nous, n’était-ce pas le même problème avec les consoles de jeux, les ordinateurs, internet ou les smartphones?

Tout est une question de modération. Les sombres crétins tomberont dans les pièges de ces nouveaux outils qui révolutionneront notre quotidien. Tandis que les autres sauront exploiter les avantages sans pâtir des évidents inconvénients.

Comme disait Darwin, « Sélection Naturelle »!