Demande de Chômage Partiel: Laborieuse Création de Compte!

En raison du coronavirus, l’Etat facilite les demandes de chômage partiel ainsi que la prise en charge. Les entreprises versent 84% du salaire net au salarié bénéficiant de ce statut, et l’Etat remboursera aux employeurs 100% de celui-ci, dans la limite de 4,5 SMIC.
Sauf que pour faire la demande, le responsable de l’entreprise doit d’abord créer un compte sur le site dédié au chômage partiel. Et c’est là que l’expérience utilisateur est catastrophique.
On commence par rentrer son SIRET et… c’est tout! Niveau sécurité, cela laisse rêveur pour identifier l’entreprise, puisqu’un SIRET est public.
Pour éviter le spam, on a également un captcha d’il y a 10 ans. Merci encore.

chomage partiel captcha siret

Mais le mieux, le plus innovant, c’est le process de création de compte.
Au bout de 48 heures – original non? – vous allez recevoir:
– un premier mail avec un mot de passe.
– un second mail avec un identifiant.
– un troisième mail (car quand on aime, on ne compte pas!) vous disant qu’il y a une surcharge de service et que vous ne pouvez pas vous connecter sauf… si vous avez reçu un mail vous confirmant la création de votre habilitation!
Donc bêtement on se dit qu’avec l’identifiant et le mot de passe, ça doit être bon.
Vous les tapez et là c’est le drame:

chomage partiel création de compte

A quand de l’ergonomie et au-delà une vraie UX dans les interfaces de l’administration publique?

Science sans Conscience? Neon, l’Humain Artificiel par Samsung

Manifestement, c’est fait, bien fait voire trop bien fait. Et c’est bien là le problème: un humain artificiel (Neon) généré dynamiquement dont le corps entier s’adapte aux paroles prononcées faisant alors un individu numérique à part entière. L’illusion est parfaite.
De vraies personnes sont filmées et l’IA développée (Core R3) est capable d’apprendre ces comportements et de générer de nouvelles émotions et mouvements non filmés précédemment!
C’est tout simple bluffant et flippant à la fois!
On peut imaginer le meilleur (assistants plus humains pour aider les gens dans des lieux ou des situations difficiles) ou le pire (fin des acteurs au cinéma et tv, fabrication de fausses preuves en vidéo, publicités de masse dignes de Blade Runner).
A vous de juger l’invention de l’équipe de Pranav Mistry, directeur de recherche de Samsung research America.

Microsoft Surface Duo & Veste Connectée Levi’s / Google: Quand le Smartphone devient invisible!

Invisible, Transparent, Naturel… voilà le futur du smartphone. Sa puissance de calcul doit nous aider au quotidien, mais il doit savoir se faire oublier.
Car ce qu’on reproche le plus à notre compagnon le plus fidèle – après le chien évidemment – c’est qu’il faille encore le prendre en main.
Au quotidien, c’est déjà assez pénible et source de tracas:
– en réunion: Qui n’a pas hésité à prendre son mobile, devant ses collègues ou un client? Heureusement l’excuse du « c’est pour le boulot… » marche toujours.
– sport: tellement pratique de courir avec un brassard sur le bras
– transport: Obligé de lâcher la barre de maintien dans un bus ou métro pour sortir ou manipuler son mobile. A vos risques et périls…
Et que dire de son écran toujours trop petit même avec les récentes hautes résolutions.

Rassurez-vous les ergonomes et ingénieurs travaillent sur ces évolutions. Preuve en est:

Faire rêver et voir si le marché est bien là. Car une date fin 2020, et pas de prix… Microsoft innove en marchant sur des oeufs!

Des gestes qui devront devenir des standards quelle que soit la marque de vêtement. Gageons que Google fédère les esprits tordus grâce à sa place sur le marché mobile.

#FailUX: Quand un virement devient un enfer… à La Banque Postale

Soyons honnêtes. La Banque Postale a été l’une des premières banques françaises à proposer à ses clients un site web en avance sur son temps, et ce, gratuitement! Contrairement notamment à la Banque Populaire ou la BNP, pour ne pas les citer, qui eux vous facturaient ou facturent encore le service!
Malheureusement depuis un certain nombre d’années, l’avance prise par la LBP semble stagner et quelques failles d’ergonomie commencent à apparaître.

Problème
La Banque Postale Virement
Ainsi on découvre au hasard d’un virement que le système affiche une erreur totalement farfelue en cas de dépassement du plafond. 999 999, 99 euros le plafond maximum possible. Incroyable, non?
Cerise sur le gâteau, nous avons droit à un joli code technique que tout utilisateur aurait aimé ne pas voir. L'impact déceptif est majeur et la crédibilité de l'interface en souffre grandement.

Solution
Lorsque vous avez un virement à effectuer et que le montant total du livret se rapproche du maximum, les chances de dépasser ce plafond augmente. Dans la version actuelle, pour éviter tout refus de virement, l'utilisateur se voit contraint de sortir sa calculette (physique ou celle de son OS préféré) et de tenter de calculer la somme possible à virer. Pas facile car en plus, l'interface n'affiche pas la part d'intérêts du compte cible.
On aimerait ainsi avoir directement la somme possible à transférer dès l'écran ci-dessous:
La Banque Postale Ergonomique
Cela ne serait pourtant pas difficile question codage de faire des soustractions et d'afficher directement le montant maximum transférable! Histoire d'éviter à l'utilisateur, toute erreur, et de perdre ainsi son temps.

Autre écran, autre problème.
Problème
Nous avons tout un laïus pour expliquer les plafonds des sommes à virer par jour. Sauf que ce laïus n'est pas lu du fait de sa longueur. Et s'il n'est pas lu, l'utilisateur lambda a de grandes chances de commettre l'erreur.
La Banque Postale Ergonomique 2

Solution
Optimiser le texte en le raccourcissant et en choisissant plus finement les termes utilisés.
Attention! Virement externe (vers des banques concurrentes): le plafond passe de 4000 à 3000 euros. Virement interne: aucun plafond.
Court, efficace, tout en explicitant le côté externe d'un virement qui n'est pas évident au premier abord.

Principes de Base:
L'interface doit prévenir l'utilisateur assez tôt, de manière compréhensible et efficace
L'interface doit aider l'utilisateur dans sa tâche
L'interface doit afficher des erreurs de manière compréhensible
L'interface doit éviter à l'utilisateur de faire des erreurs

Un petit effort encore, La Banque Postale et ça sera (presque) parfait!

#FailUX: Quand le Service-Public.fr déraille dans la création de compte

Un bel exemple de #FailUX avec ce mail reçu par un de nos collègues, heureux possesseur d’un compte sur Service-Public.fr

Jugez plutôt:
service public : création de compte

Analyse
Dans un premier temps, on annonce que c’est pour « l’ouverture d’un compte » mais que « vous disposez actuellement d’un compte ». Créer un compte alors que nous en avons déjà un? Joli…

Deuxième effet du bonbon fraicheur, « l’accès au service-public sera définitivement fermé ».
Comprendre: nos 2 comptes ne vont plus servir à grand chose…

Cerise sur le gâteau de la bêtise administrative, dans le joli panel grisé, le génial imbécile concepteur de l’écran (ou toute une équipe?), propose de créer son compte personnel.
Quoi de plus logique puisque:
– nous avons déjà 2 comptes
– dans 3 mois le service sera fermé
– on nous confirme que dans 3 mois toutes les données seront perdues!

Au delà d’une expérience utilisateur catastrophique, à la fois anxiogène et ridicule, cela donne une nouvelle fois une bien mauvaise image de l’administration, la fameuse e-reputation.
Et tout cela avec un argent bien public… pas sûr que ce genre de mail puisse rendre finalement service.

REX
Bien analyser la logique d’un écran et des différentes étapes proposées.
Bien choisir les mots (stratégie de contenu).
Faire un travail itératif, idéalement en groupe, afin d’éliminer au fur et à mesure des erreurs de base.

Merci à Thierry pour cette pépite / @UXRepublic

#FailUX : MyRenault, le Suivi Digital… dans le fossé

Tout heureux propriétaire d’une Renault et possesseur d’un compte sur myRenault.fr reçoit régulièrement des articles, conseils et services via sa messagerie.

Ce matin, dans la boite mail, un joli message:

myrenault



Admirez également le codage du mail avec $ ! {kilometersByYear } kilomètres par an)


Manque de chance – ou de compétences digitales chez Renault? – les informations gentiment affichées dans ce mail sont totalement fausses et donc inutiles.
En effet, suite au message affiché à l’intérieur du véhicule, et à un autre mail déjà envoyé par Renault, un entretien avait déjà été programmé et réalisé début décembre. L’objectif? Faire tout ce que mentionne le mail du 25 janvier! Big fail donc.

Le suivi personnalisé digital n’a d’intérêt que s’il y a communication entre les différents intervenants (concessionnaires, services digitaux renault…). Dans le cas de figure mentionné ici, le service myrenault.fr aurait dû être informé par le concessionnaire des types de révisions et réparations effectués, un mois auparavant. Il faut croire que le digital ici se borne à un joli site web.

Vu les mentions en bas du mail reçu (mail mal encodé et n’inspirant donc aucun sérieux), on peut en déduire que l’utilisateur doit revenir sur son interface web pour renseigner régulièrement le kilométrage et provoquer ainsi des notifications (révisions, alerte..). Un système digital bien trop… manuel.
Et de se demander bêtement: Tout ça pour ça? UX: ;-((

Brave : le navigateur qui améliore l’ergonomie

Qui n’a jamais ainsi pesté devant une page qui refusait de se charger, partiellement ou complètement? Qui n’a jamais maudit cette satanée pop-up qui apparait sauvagemment, cette vidéo publicitaire qui s’incruste, les pénibles messages ‘votre contenu dans 15 secondes,14,13… » … alors que la page reste désespérément vide? La rapidité d’affichage d’une page fait partie intégrante de l’ergonomie et par extension d’une bonne « User Experience ».

Hier, on apprenait que l’ancien patron de la fondation Mozilla avait lancé la beta de son nouveau navigateur Brave. Un principe aussi simple que pragmatique. Limiter l’affichage des pubs, couper les funestes scripts de traçage, ceci afin d’accélérer le chargement. Malin!

Petite Démo:

Deuxième effet du navigateur double fraicheur: le système est débrayable. Vous souhaitez continuer à rétribuer les auteurs des sites web de qualité? Avec Brave, vous le pouvez, Brave remplaçant les publicités par une sélection de son propre catalogue. Vous voulez censurer le vomi marketing et le flicage des autres plateformes de contenus? Avec Brave, vous pouvez vous protéger de tous les trackers intrusifs.

Un concept prometteur déjà mis en place via des plugins et autres modules dans Firefox notamment. Pour ne pas le citer, l’add-on Add On Ghostery permettait déjà de paramétrer tous les mouchards qui plombent votre connexion.

Comme si cela ne suffisait pas, le navigateur va vous faire rugir de plaisir avec notamment l’intégration de HTTPS Everywhere, qui bascule automatiquement les transferts de données en HTTPS si le site web le permet.

Ce nouveau navigateur multiplateforme sera disponible sur toutes les principales plateformes mobiles iOS, Android ainsi que OSX, Windows et Linux sur desktop.

Hâte d’essayer la version stable pour allier respect de la vie privée et rapidité d’affichage. Seules les équipes e-Marketing vont pleurer…

Et pour les féru(e)s d’UX, rappel du slide « Pensez l’expérience Mobile » d’Amélie Boucher:

Plus d’infos sur Brave.com